Accessibilité Accueil Plan du site
Vous êtes dans : Collecte sélective |  Consignes de tri | 
Consignes de tri

Conseils pour bien trier vos emballages ménagers dans votre bac à couvercle jaune

Bacs cs 2

  • Déposez vos emballages en vrac et sans sac plastique,
  • Ne pas les imbriquez les uns dans les autres,
  • Aplatir si possible tous les emballages, ils tiendront moins de place dans le conteneur,
  • Veiller à bien vider et égoutter les emballages, il n'est pas nécessaire de les laver,
  • En cas de doute, ne pas hésiter à jeter dans la poubelle traditionnelle.

Bacs cs 2

csplas


csmétal

cscartons

Briques

Emballages refusés


Et après, que deviennent les emballages ?

Les conteneurs à journaux/magazines/papier

Le SMETOM-GEEODE a mis en place un réseau de points d'apport volontaire permettant le tri des journaux-magazines-papiers. Le réseau compte 262 conteneurs journaux-magazines (environ 1 conteneur pour 300 habitants). Accédez à la carte interactive

Journaux, magazines, papiers acceptés

Déchets refusés

Conseils pour bien trier : Retirer les plastiques recouvrant les revues et les prospectus publicitaires

Et après ?

Les conteneurs à verre

Le SMETOM-GEEODE a mis en place un réseau de points d'apport volontaire permettant la collecte du verre de couleur et incolore.
Le réseau compte 278 conteneurs à verre. Accédez à la carte interactive

Verres acceptés

verres refusés

Conseils pour bien trier :

  • Déposez le verre en vrac dans le conteneur et sans sac plastique
  • Déposez ces déchets sans bouchon, capsule ou couvercle
  • Veillez à bien vider et égoutter les emballages, il n'est pas nécessaire de les laver

Questions/réponses sur le verre

Pourquoi ne puis-je pas mettre mes verres (à boire) dans le conteneur ni ma vaisselle transparente ?
Les verres de table (cristal ou non) contiennent du plomb. Celui-ci est interdit dans les emballages par la législation européenne.
La vaisselle « en verre » est en fait une céramique transparente qui fond à une température beaucoup plus élevée que le verre d'une bouteille. C'est ce qu'on appelle un « infusible ».

Pourquoi le verre est-il le plus souvent collecté dans des conteneurs disposés sur les trottoirs, et non à domicile comme les ordures ou les emballages ?
Le verre se casse facilement et il doit être collecté séparément des autres matériaux. Une collecte supplémentaire à domicile coûte cher à votre collectivité (et donc au contribuable). En revanche s'agissant d'un matériaux lourd, sa collecte en conteneurs (apport volontaire) est la plus économique.

Que devient le verre qui n'est pas mis dans les conteneurs et donc non recyclé ?
Il va dans la poubelle des ordures résiduelles et va selon le cas en CET ou en incinérateur. Il est donc perdu à jamais et « encombre » inutilement la décharge ou l'incinérateur, dont il faut payer le coût de traitement à la tonne !

Ne vaudrait-il pas mieux réutiliser les bouteilles (consigne) que les casser pour les recycler ?
Non, le recyclage est la voie la plus économique et la plus sûre sur le plan sanitaire. En effet, la réutilisation suppose le transport de bouteilles vides, leur lavage, et le traitement des eaux de lavage.
En outre, pour pouvoir supporter ces multiples utilisations, les bouteilles devraient être plus épaisses et donc plus lourdes (incidence sur le transport et la matière première).

Et après ?

Citeo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales